Vous investissez beaucoup de temps / argent
en acquisition de prospects…
Mais où en sont vos taux de conversion ?

Si vous lisez ce texte, quelqu’un vous a transmis mes coordonnées, ou vous venez de ma chaîne YouTube. Ou encore d’un de mes deux podcasts.

Laissez-moi me présenter.

Ou me représenter.

J’explique mon métier à ma grand-mère avec : “Je suis commercial à l’écrit.”.

Mais vous n’êtes (probablement) pas Jacqueline ma grand-mère.

Bonjour, je m’appelle Guillaume Ringot. Je suis copywriter.

“Copywriting”. Vous êtes peut-être familier avec ce terme.

Écrire des textes qui convainquent* vos prospects d’acheter votre produit/service.
*(et pas manipuler)

Ce n’est pas très sexy.

(comme ce site)

Essayons une autre formulation.

J’accompagne les entrepreneurs du web, gérants e-commerce et infopreneurs à convertir plus.

Convertir plus ?

Prenons un exemple.

Je vous préviens, j’aime parler chiffres ! une nouvelle fois, cela ne va pas être sexy.

Vous proposez une offre à 500 € sur votre page de vente.

10 000 visiteurs voient votre page.

100 achètent votre produit.

Votre chiffre d’affaires ?

50 000 €

Votre taux de conversion ?

1 %.

(clients divisés par visiteurs)

Si ce taux atteint 2 %, cela représente 100 000 € de CA.

3%… 150 000 €

4%,.. 200 000 € soit 150 000 € en + qu’avec le taux de conversion à 1% !

Vous avez peut-être mal à la tête.

Mais c’est une donnée essentielle.

Vous avez quadruplé votre CA sans augmenter le nombre de visiteurs !


Par rapport à un taux de 4 %, celui de 1 % vous fait perdre littéralement de l’argent…
Tous les 100 visiteurs, c’est 3 clients en moins.

 

L’acquisition, c’est bien. Mais sans une conversion aux petits oignons, c’est de l’argent qui s’envole à chaque visiteur.

C’est dommage.

Car pour obtenir ces visiteurs, vous avez dépensé :

  • des heures et des heures de travail
  • des efforts, de la sueur
  • du stress
  • de l’argent…

C’est là où j’interviens.

En rentabilisant vos efforts investis, en boostant vos taux de conversion.

Et pas uniquement sur les pages de ventes :

  • Page de capture
  • Séquence onboarding (mails envoyés automatiquement suite à une inscription)
  • Email Marketing. + de taux d’ouvertures ; + de taux de clics => + de ventes pour vous.
  • Séquence mail pré et post webinaire
  • ADS

Une précision importante : je n’aime pas le copywriting qui prend les gens pour des cons.

Parce que c’est mal. Et ça ne fonctionne plus.

Si ces problématiques vous concernent, envoyez-moi un mail à guillaume.ringot.bonjour@gmail.com  

Parlez-moi de votre situation et de vos envies.

À tout de suite,

Guillaume

P.S.

ha oui !

J’oubliais toute la partie blablablablablah.

blablablablablah = Témoignages / Expérience / Formation

Une info importante :

J’ai appliqué le copywriting dans mon business AVANT de devenir copywriter freelance :

  • 105 mails envoyés
  • une dizaine de pages de capture
  • 1 page de vente


D’autres chiffres :

  • +50 % sur le chiffre d’affaires généré pour 1 contact mail capturé (séquence onboarding)
  • 5 k euros générés en 48h pour seulement 700 ouvertures mails. (ce n’était pas une promo ou un lancement de produit)
  • de 20 à 50 % de capture mail sur une page de capture